Nous croyons qu’au sixième jour de la création, Dieu créa l’être humain à son image, parfait, possédant la faculté de choisir. (Genèse 1:26,27.)

“Sa nature était en harmonie avec la volonté du Créateur; son intelligence pouvait s’élever jusqu’aux choses divines; ses affections étaient pures; ses appétits et ses passions, sous l’ascendant de la raison. Il était saint, heureux de porter l’image de Dieu, et parfaitement soumis à sa volonté.” (Patriarches et Prophètes, pp. 22, 23.)

L’origine de l’humanité est évidente : le plan de la création divine a été si clairement révélé qu’aucune fausse interprétation ne nous est permise.

“Il n’y a point de mystère sous cette parole. Elle ne donne nullement lieu de supposer que l’homme n’est que le dernier échelon d’une lente évolution ayant son point de départ dans les organismes inférieurs de la vie animale ou végétale. Cette théorie annule l’oeuvre grandiose du Créateur. On a tellement à coeur, aujourd’hui, d’ôter à Dieu sa souveraineté sur l’univers, que l’on dépouille l’homme de sa divine origine.” — (Patriarches et Prophètes, p.24.)