Nous croyons que Dieu fonda le mariage dans le paradis, qu’il le bénit et le sanctifia.

“Cette institution a ainsi pour fondateur le Créateur de l’univers … C’est l’un des premiers dons de Dieu à l’homme; et c’est l’une des deux institutions qu’Adam emporta avec lui lorsque, après sa chute, il franchit les portes du Paradis.” (Patriarches et Prophètes, p. 26.)

Le mariage fut institué:

a) pour que l’homme et la femme se complètent et s’aident mutuellement dans leur amour.

b) pour multiplier la race humaine. (Genèse 2:18; 1:27,28.)

Le mariage doit être une alliance réciproque, un amour indissoluble entre un homme et une femme. (Matthieu 19:4.)

Dieu institua le mariage sur le désintéressement, l’amour, l’estime, le respect, l’esprit de sacrifice et la responsabilité. Créé en premier, l’homme est naturellement le chef et le représentant de la famille. La femme doit respecter la position de son mari, et l’homme doit aimer sa femme comme Christ a aimé l’Eglise, pour laquelle il mourut. (Ephésiens 5:23,25.)

Un véritable mariage, c’est une union spirituelle, intellectuelle et corporelle; c’est être unis dans la foi, le coeur et le corps. L’homme et la femme font alors une seule chair.

Nous croyons que les chrétiens doivent observer les principes de tempérance afin de ne pas sacrifier leurs forces physiques et spirituelles sur l’autel des passions basses et animaux. Les conseils donnés dans la Parole de Dieu à ce sujet nous indiquent le chemin conduisant à une pureté totale afin de vivre une vie agréable à Dieu. (1 Thessaloniciens 4:3-5.)

Nous croyons que les membres d’Eglise ne doivent pas s’unir en mariage avec des membres d’autres dénominations ou avec des incroyants. Selon les Saintes Ecritures, ce genre de mariage est un péché.(Deutéronome 7:3, 4,6; 2 Corinthiens 6:14,15.)

Le divorce n’est pas en accord avec la volonté de Dieu. (Matthieu 19:3-9; Marc 10:9-12; 1 Corinthiens 7:10,11.)

“Les Juifs permettaient à un homme de répudier sa femme pour les motifs les plus futiles, et à la femme de se remarier. Cette coutume entraînait à bien des misères et à bien des péchés. Dans le sermon sur la montagne, Jésus déclare nettement que les liens du mariage sont indissolubles, excepté en cas d’infidélité aux voeux du mariage. Il dit: “Celui qui répudie sa femme sauf pour cause d’infidélité, l’expose à devenir adultère, et … celui qui épouse une femme répudiée commet adultère.” Heureux ceux qui… p.64. Lorsqu’un couple se sépare ou divorce, chaque partie doit demeurer seule jusqu’à la réconciliation.(1 Corinthiens 7:10, 11, 39.)

Le voeu matrimonial “unit la destinée de deux individus que, seule, la mort devrait séparer.” (Témoignage pour l’Eglise. Vol. 2, pp.665.)

Nous croyons, en outre, que le mariage doit être contracté civilement et religieusement. (C’est-à-dire devant l’officier de l’état civil et devant l’Eglise).

Tous ceux qui ont l’intention de s’unir par les liens du mariage, devraient bien considérer ces points devant Dieu, et demander conseil à leurs parents croyants ou à des conseillers spirituels.